Pour une présidence française de l'UE utile !

Publié le par Section PS Argenteuil

Depuis une semaine, la France préside aux destinées de l'Union Européenne pour les six prochains mois.

Alors que notre pays a toujours eu à coeur d'être au centre de la construction européenne, alors que l'Union traverse une crise de confiance sans précédent, les premières priorités annoncées par N. Sarkozy laissent à penser que l'homme n'a pas pris la dimension de ses responsabilités.

Faire de l'immigration, le cheval de bataille de la présidence française est faire preuve :
1./ d'un manque manifeste d'ambition
2./ d'une méconnaissance surprenante des principales attentes des européens
3./ d'un populisme éhonté

C'est oublier que de tout temps notre continent a été une terre d'immigration, une confluence de cultures, un carrefour pour les flux d'hommes et de femmes qui ont contribué à enrichir les peuples qu'ils côtoyaient tout en donnant une certaine cohérence à l'idée même de population européenne. Faire de lutte contre l'immigration LA priorité française pour l'Union Européenne, c'est commettre un contre-sens historique.

Mais en cela, N. Sarkozy est fidèle à sa stratégie depuis 2002 : la stigmatisation. Immigrés, chômeurs, malades, fonctionnaires, chacun à son tour est montré du doigt; désigné comme un coupable ou un profiteur et livré en pâture à la vindicte populaire flattée dans ce qu'elle a de plus bas.

Pas plus que pour la France, Sarkozy n'a de projet pour l'Europe. Il suffit pour s'en convaincre de décrypter le logo de la présidence française : deux torchons (l'un aux couleurs de la France, l'autre à celles de l'Europe) pendant tristement dans une cuisine ! Symboles du manque d'intérêt de notre président pour l'avenir de l'union, symboles du renoncement et de l'oubli, symboles d'une politique en berne !

Commenter cet article