Prime à la cuve de fioul : le grand coup de bluff de Total !

Publié le par Section PS Argenteuil

102 millions d'€. L'annonce de la reconduction de la participation de Total dans le dispositif jôliment bâptisé "prime à la cuve de fioul" a fait grand bruit.

Et chacun d'y aller de son commentaire pour saluer le louable geste de la firme pétrolière française. Mais quoi, Total serait-elle devenue une entreprise philanthropique ? La vérité est bien évidemment ailleurs...

Les actionnaires de Total, qui ne sont pas tombés de la dernière pluie, préfèrent lacher 102 millions d'€ spontanément (contre 105 millions en 2007) plutôt que de se voir imposer une somme supérieure par un gouvernement cédant à la pression de tous les lobbies de la route.

C'est peut-être la déclaration de Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux Transports, le 9 juin, qui appelait Total à se comporter en "entreprise citoyenne" qui a délié les cordons de la bourse. Les 102 millions d'euros sont assez peu de choses ramenés au 12 milliards de bénéfices engrangés en 2007.

Mais il y a un autre élément à prendre en compte. En renouvellant son geste, Total détourne l'attention de l'opinion et du gouvernement vers les autres compagnies pétrolières qui font jusqu'à présent la sourde oreille.

Car il va bien falloir remettre la main au portefeuille pour compléter la cagnotte puisque l'Etat annonce cette année une prime comprise entre 150 et 200 €. Il manque donc encore plusieurs dizaines de millions pour financer intégralement cette promesse. Total compte donc sur ses confrères pour payer le reliquat.

Conclusion : pour 102 millions d'€, Total s'offre une image de chevalier blanc, économise 3 millions d'€ et s'évite peut-être une rallonge.
C'est vrai, chez Total, ils ne font rien par hasard !

Commenter cet article